L’HCM
 
Le Maine Coon, comme toute autre race féline, n’est pas exempt de maladie. Il faut tout particulièrement surveiller l’Hypertrophie Cardio Myopathique Féline (HCM).
Il s’agit d’une maladie cardiaque d’origine génétique qui se traduit par l’épaississement des parois du ventricule gauche du cœur. Cette maladie évolue de façon variable mais une fois déclarée, l’espérance de vie peut beaucoup varier et parfois sans qu'aucun symptôme précédant la mort de l’animal survienne ! Il s’agit de la maladie la plus courante chez les chats, mais elle affecte plus particulièrement certaines races telles que le Maine Coon, le Ragdoll, le Sphynx, le Persan, le British,…

Un peu de génétique pour mieux comprendre :
Un chat est soit homozygote, soit hétérozygote.
- Hétérozygote signifie qu’il possède un allèle sain et un allèle muté (porteur de la mutation MYBPC3 =HCM). En utilisant ce chat pour la reproduction, il transmettra 25% de chatons hétérozygotes. 
- Homozygote signifie qu’il possède deux mêmes allèles :
- Soit deux allèles mutés. Dans ce cas, les futurs chatons seront au minimum hétérozygotes. Ca dépendra du statut du second parent.
- Soit deux allèles sains et dans ce cas, le chat n’est pas atteint par la mutation MYBPC3.
 
Ceci étant dit, il n’est pas impossible que le chat décède de la maladie HCM !  Mais on réduit déjà un risque majeur puisqu’il est exempté d’une des mutations possibles. Il existe peut-être une infinité d’autres mutations, mais elles ne peuvent être testées pour le moment, les laboratoires travaillent actuellement à la recherche de tests adéquats.
L’idéal, d’après moi, est d’effectuer un test génétique pour éventuellement détecter cette première mutation et ensuite de lui faire passer des échographies du cœur chaque année. Je dirais même avant chaque saillie pour les chats reproducteurs. 


Un chaton porteur peut-il mourir de l’H.C.M. ?
Il est tout à fait possible qu’un chat hétérozygote, donc seulement porteur de l’H.C.M., déclare la maladie à tout moment. Mais il peut également ne jamais la déclarer. Théoriquement, un éleveur doit vous prévenir s’il vous vend un chaton hétérozygote et vous le vendre en tant que chat de compagnie (toujours avec pedigree bien entendu). Vous pourrez participer à des expositions, le présenter sans aucun problème mais l’éleveur risque de vous interdire de le faire se reproduire. D’où l’intérêt de le vendre en tant que chat de compagnie et non en tant que reproducteur potentiel.

Comment éviter d’avoir un chat atteint de cette maladie ???
A ce jour, il n’est hélas pas possible d’être certain d’avoir des chats non porteur de cette maladie. Comme dit plus haut, une seule mutation est à ce jour reconnue. Cependant vous pouvez réduire les risques en réclamant les tests ADN des deux parents de votre futur chaton, mais également les échographies du cœur. Plus elles sont récentes, mieux c’est.


Peut-on reproduire des chats hétérozygotes ???
Je ne pourrai répondre par oui ou par non. Chacun est libre de faire ce qu’il désire. A partir du moment où l’éleveur est responsable et qu’il sait ce qu’il fait... Certains éleveurs travaillent avec des chats hétérozygotes, une fois toute la portée née, chaque chaton est testé et vendu en fonction des résultats des tests et de ses qualités physique. Ce que je n’admets par contre pas, c’est que certains éleveurs vendent des chatons hétérozygotes (parfois même homozygotes positifs) sans même prévenir l’acheteur d’où j’insiste : RECLAMEZ LES TESTS & LES ECHOGRAPHIES DES PARENTS !!!
 
Catherine Grolet
 
Personnellement, je suis toujours passée par les laboratoires Genindexe pour effectuer mes tests ADN
Et j’en suis très contente, afin d’en savoir +, je vous invite à visiter leur site: www.genindexe.com

CET ARTICLE FAIT PARTIE DE LA PROPRIETE DE GENINDEXE,
TOUTE COPIE EST STRICTEMENT INTERDITE !!! http://www.genindexe.com/shapeimage_2_link_0